Avis Dramaworld (드라마월드) par Oskarya

◈ Réalisation :Josh Billig, Chris Martin / Genre : comédie fantastique / Episode : 10 épisodes / Durée : 15 minutes

◈ Casting : Liv Hewson – Sean Dulake – Justin Chon – Bae Noo Ri

Image associée

Claire Duncan a 20 ans, elle partage sa vie, monotone, entre ses études, son travail au restaurant de son père et sa passion sans limite pour les drama coréens. Plus dramavores que n’importe laquelle d’entre nous, elle tente d’oublier les soucis du quotidien dans le visionnage quasi non-stop de « Le goût de l’Amour » le drama en cours de son acteur préféré, Jun Park, qui, dit en passant, est aussi à ses yeux l’homme idéal au travers ses rôles qu’elle connaît par coeur. Elle est tellement absorbée dans ce drama qu’elle finit par être littéralement … absorbée dedans par le biais de son smartphone. Devenue personnage de l’histoire dans un univers parallèle nommé Dramaworld, la voilà obligée de suivre les lois du genre afin ne pas détruire l’équilibre fragile de cet univers qui semble bien avoir besoin d’elle pour continuer d’exister. (résumé par Oskarya)

Pourquoi j’ai choisi ce drama-là ? Et bien après avoir fait la liste de mes dramas préférés je me suis rendue compte que j’avais envie de vous parler de celui qui avait tout déclenché chez moi. Une sorte de retour aux sources du pourquoi du comment j’en suis arrivée là. Et puis avouons que parler de Goblin semble inutile, tout le monde ou presque l’ayant vu.

Pour situer : J’avais pas mal de temps à occuper en 2016 suite à un long arrêt maladie, je traînais sur Netflix, ayant l’impression d’avoir déjà vu tout ce qui semblait à voir, lorsque je suis tombée sur cette série, à l’époque je connaissais à peine le terme drama, je regardais des animés, je connaissais le cinéma coréen et japonais, mais les dramas étaient un mystère pour moi. Un mystère qui n’en est pas resté un longtemps. Car dès le premier épisode j’ai compris qu’il y avait quelque chose à explorer plus en profondeur dans cet univers. Et Dramaworld a été écrit et pensé par une fan dans ce but.

Nous avons donc là un drama de 10 épisodes de 15 minutes chacun environ, un petit format qui permet de le visionner assez rapidement. Les acteurs s’amusent, l’écriture est faite pour et ça se voit. Tous les clichés y sont représentés de l’héroïne pauvre à la belle-mère vindicative en passant par le héros riche beau et sûr de lui. Tout est décortiqué et intégré à l’histoire, car dans Dramaworld les protagonistes doivent respecter les règles sous peine de voir leur monde s’autodétruire. J’ai beaucoup aimé que ce côté « petite leçon sur le monde des dramas » soit utilisée comme intrigue principale. Je suis personnellement toujours admirative de ce genre d’écriture inventive.

Les plus : pour les néophytes, la découverte tout en humour d’un univers. Pour les dramavores chevronnés, les caméos d’idoles, les clins d’œil à des dramas connus (deux détails que je n’ai pu réellement apprécier qu’au second visionnage presque 1 an après et plus de 100 dramas à mon actif).

Les moins : Sûrement le manque de surprise de l’histoire puisque tout y est stéréotypé à mort sciemment.

En conclusion je pense qu’il est à voir au moins une fois ne serait-ce que pour vivre par procuration un rêve que nous avons tous plus ou moins fait une fois : intégrer Dramaworld.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s