Argon: de la prudence dans la liberté d’expression

Court drama, grande ambition: un drama réussi. 😉

Drama coréen / 8 épisodes de 65 minutes / Politique, Journalisme, Enquêtes (sur Nautiljon il y a marqué "Science Fiction" c'est une erreur !)
Résultat de recherche d'images pour

Kim Baek Jin est un reporter et journaliste d’investigation pour une émission appelée Argon. Strict dans son travail, il ne s’en tient qu’aux faits et ne tolère aucune erreur.

Lee Yeon Hwa est une reporter sous contrat. Elle se voit intégrée dans l’équipe de journalistes travaillant sur Argon. Malheureusement, son contrat se termine bientôt. Afin de devenir reporter permanente, elle fait de son mieux alors qu’elle reçoit l’entraînement très strict de Kim Baek Jin. Ils devront se battre et survivre dans un monde rempli de fausses informations.

Argon (Korean Drama)-Kim Ju-Hyeok.jpg Argon (Korean Drama)-Chun Woo-Hee.jpg Argon (Korean Drama)-Park Won-Sang.jpg Argon (Korean Drama)-Shin Hyun-Bin.jpg Argon (Korean Drama)-Park Hee-Von.jpg
Kim Ju-Hyeok Chun Woo-Hee Park Won-Sang Shin Hyun-Bin Park Hee-Von
Kim Baek-Jin Lee Yeon-Hwa Shin Cheol Chae Soo-Min Yook Hye-Ri
Argon (Korean Drama)-Shim Ji-Ho.jpg Cho Hyun-Chul Argon (Korean Drama)-Ji Yoon-Ho.jpg Argon (Korean Drama)-Ji Il-Joo.jpg Argon (Korean Drama)-Minha.jpg
Shim Ji-Ho Cho Hyun-Chul Ji Yoon-Ho Ji Il-Joo Minha
Eom Min-Ho Heo Jong-Tae Oh Seung-Yong Park Nam-Gyu Kim Jin-Hee
Lee Seung-Joon Argon (Korean Drama)-Lee Kyoung-Young.jpg Argon (Korean Drama)-Kim Jong-Soo.jpg Argon (Korean Drama)-Ryoo Han-Bi.jpg Argon (Korean Drama)-Park Chul-Hyun.jpg
Lee Seung-Joon Lee Kyoung-Young Kim Jong-Soo Ryoo Han-Bi Park Chul-Hyun
Yoo Myung-Ho Choi Geun-Hwa So Tae-Seob Kim Seo-Woo Wang Joong-Goo

Casting par Asianwiki

Trouvant peu de vostfr intéressantes en ce moment et ayant besoin de reposer mon cerveau qui fume pas mal, j’ai tenté ma chance avec ce drama assez court pour que je l’enchaîne sans que je perde trop de temps, ni trop long si je décidais de le finir et qu’il n’était pas à la hauteur de mes espérances. Le net regorge ces derniers mois de comédies romantiques ou de dramas pseudo juridiques aux recettes scénaristiques vues et revues. Je recherchais donc un drama d’un autre registre pour m’évader de ces univers et surtout un drama avec des personnages assez mâtures car les jeunots obligatoires dans les dramas, je n’en peux plus!

Une réalisation simple et efficace

Lors du premier épisode, le drama semble intéressant, avoir du potentiel mais il ne promet pas un grand drama. Il est toutefois de suffisante qualité pour enchaîner sur l’épisode 2.

Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est que le scénariste nous épargne des « scènes de découverte » autour de chaque personnage. De manière générale, le drama ne s’attarde pas sur les relations entre les personnages et pourtant dans différentes situations nous serons très émus par les actions de certains personnages, par leur façon de s’entraider ou se parler.

Ces journalistes sont un petit groupe solidaire face à l’adversité mais ils restent assez individualistes dans leur parcours professionnel, critiques et froids envers Lee Yeon-Hwa, cette nouvelle « mercenaire » dans l’équipe comme ils l’appellent. Il faut dire que Argon cache un douloureux passé et rend l’équipe assez hostile aux intégrations impromptues alors qu’ils sont sur un siège éjectable.

Pour les dramazones qui sont aussi las des romances à chaque drama, vous apprécierez les relations dans ce drama !

Résultat de recherche d'images pour "argon drama"

Kim Baek-Jin est un journaliste décrit comme arrogant et réservé dans le drama. Je trouve cela un peu exagéré et l’arrogance n’est pas du tout comparable à celle exprimée chez les personnages masculins hautains, riches des autres dramas. L’acteur est physiquement un petit mélange entre Lee SunKyun (My mister, Coffe Prince) et Cho Seung-woo (Stranger/Secret forest, Life 2018  -à ne pas confondre avec Live-). Quant à son personnage, il est aussi froid (sans être présomptueux!) et aussi expressif (c’est ironique!), réservé que le personnage de Hwang Shi-Mok incarné par Seung Woo dans Secret Forest. Cela devrait plaire à ceux qui avaient gardé un excellent souvenir de ce personnage!

Enfin, contrairement à ce que certains pourraient penser d’un drama en 8 épisodes alors même que les enquêtes, les articles et les péripéties au journal TV s’enchaînent, ce n’était pas trop ambitieux de la part du scénariste car le drama ne se finit pas en queue de poisson et reste réaliste jusqu’au bout.

C’est, en effet, un drama assez réaliste (pour une série!) sur le milieu journalistique contrairement au drama Pinocchio qui avait beaucoup dramatisé cela.

Résultat de recherche d'images pour "argon drama 아르곤"

Une histoire centrée sur les articles et émissions des journalistes

Il est vrai que le scénariste se penche sur les mêmes problématiques que celles rencontrées dans le drama Pinocchio mais il les utilise avec justesse et sans exagération. Bien sûr qu’il existe des pressions politiques sur les journalistes, bien sûr qu’il y a de la corruption, un manque de chances offertes aux pigistes et de formation donnée pour ces futurs journalistes qui pourraient devenir plus populaires que nos dinosaures-fantoches de TF1 ou France 2 !

Mais Argon ne se laisse pas prendre au piège des complots. Argon replace au centre de l’histoire ceux qui doivent le rester, les véritables protagonistes: les informateurs, les sujets (personnes) des articles, leurs familles, les preuves… en somme, toute la toile qui se tisse autour d’une affaire et la rend crédible et véridique.

Image associée 

J’ai été vraiment touchée par les affaires choisies même s’il y en a très peu en 8 épisodes, d’autant plus qu’une des affaires sert de fil conducteur pour découvrir le fameux « passé douloureux » de l’équipe et surtout du journaliste Kim Baek-Jin. Les journalistes, monteurs, s’investissent tous pour que l’émission garde sa place chez HBC, et ils s’investissent à différents degrés dans les affaires: émotionnellement, physiquement (filature, infiltration SDF etc), et juridiquement car ils n’oublient pas qu’être journaliste ,ce n’est pas être romancier. Ils n’oublient pas que les journalistes ne sont pas des perroquets, qu’ils n’ont pas à seulement reprendre les informations qui circulent sur d’autres chaînes sans les vérifier, ni à fermer les yeux, harceler un témoin (ils ont le devoir de protéger leurs sources) et bien d’autres responsabilités encore.

Résultat de recherche d'images pour "argon drama 아르곤"

Un drama qui s’inscrit dans une problématique contemporaine de « fake news », »surinformation » et « surexposition »

Le traitement des thématiques suivantes est bien réalisé, ni drame excessif, ni héros-journaliste sauveur de la Vérité: fake news, surinformation, surexposition médiatique des familles des victimes ou des victimes elles-mêmes.

J’ai beau critiquer les séries coréennes que je trouve à 98% trop naïves et immatures ou trop dramatiques et trop approximatives lors de thèmes graves, je dois tout de même dire qu’obliger nos actuels journalistes à regarder Argon serait rendre service à la société. Surtout le projeter dans les écoles de journalisme pour qu’ils ne reproduisent pas les erreurs de leurs mentors.

⇒Les « fake news » alias ces intoxications médiatiques qui se dispersent sur la toile comme du pollen un jour de grand vent, surtout lorsqu’il se déroule des faits assez graves tels que des attentats, des affaires sociales de grande envergure, des affaires politiques déterminantes deux jours avant d’aller voter aux élections… etc etc.  Ces fake news ne sont pas à confondre avec les sites humoristiques tels que Le gorafi (anagramme du journal Le Figaro) mais il faut avoir lu les vraies actualités pour pouvoir rire de ces billets d’humour.

Image associée

Si les fake news sont habituellement préparées par des personnes malintentionnées, ces fausses informations sont devenues virales et banales pour une grande raison que la plupart des dramas montrent assez bien sur le thème journalistique: la course à l’information. C’est pourquoi, les plus grands médias s’exposent de temps en temps à la « fake news » qui se transforment en simple erreur lorsqu’il y a démenti et excuses. Je trouve malheureusement que de grands journaux tels que Le Monde engagent de plus en plus de journalistes amateurs, parfois je pense que ce sont de simples blogueurs (?), qui ne connaissent pas plus le sujet qu’un lycée ayant lu Wikipédia. Les articles deviennent si réducteurs, prennent tellement de raccourcis dans le raisonnement présenté qui doit permettre au lecteur de 1/ déterminer quels sont les faits 2/ l’aider à se faire une opinion dessus sans l’influencer, que non seulement le 2e point tombe à l’eau mais qu’en plus cela conduit le lecteur à devenir idiot presque malgré lui. Face à cela, sans surprise, les réactions sont de plus en plus virulentes et suivent le cliché politique arriéré « gauche/droite » ou plus vulgairement pour le dire façon abonné délétère de ces médias « gaucho/facho »… On dit que lire rend intelligent…. parfois ! il faut lire la presse avec beaucoup de recul, prendre les faits, et trouver ensuite des lectures en lien avec ces affaires pour se forger sa propre opinion et être certain d’avoir de bons arguments !

N’oubliez pas également de lire différents médias pour une même affaire, la différence de vocabulaire utilisé est souvent amusante !

Heureusement dans Argon, nos journalistes suivent leur instinct mais aussi leur conscience professionnelle qui les oblige à vérifier les informations relayées par les autres médias. Toutefois, mêmes les meilleurs ne sont pas à l’abri d’une fake news si la source vous ment… 😉

Image associée

La surinformation (ou « l’infobésité ») est un flux excessif d’informations concernant une affaire voire une accumulation de flux sur divers sujets que vous ne sauriez traiter correctement. Vous aimez réellement tout savoir ? Je l’avoue, je suis moi-même très curieuse, mais la curiosité est un vilain défaut et je vais vous le rappeler.

Trouvez-vous d’une nécessité publique, et trouvez-vous que cela contribue à votre sécurité, si des médias révèlent les méthodes pour commettre tel délit de manière illégale, pour donner les méthodes employées par la police pour contrer tel délit ou tel crime ? Il faut comprendre (mais je parlerai certainement dans le vide) que plus les journalistes vous font croire qu’ils révèlent comment vous êtes protégés (nouvelles technologies, mesures de surveillance prises par la police etc) , moins vous l’êtes et plus vous êtes exposés car une fois cela révélé, ne doutez pas qu’il y a quelqu’un qui est déjà en train de recueillir ces informations pour les contourner rapidement. Oh bien sûr, il  a toujours eu des petits génies des technologies mais tout ne tourne pas autour de la technologie et révéler une stratégie de protection de la population ou autre, c’est aussi stupide que de révéler la position d’une troupe militaire ! D’ailleurs, j’ai le souvenir de m’être fait cette réflexion lors des « chasses à l’homme » en période d’attaques terroristes. On voulait tellement nous informer qu’ils en oubliaient qui ils informaient aussi…

Résultat de recherche d'images pour "argon drama 아르곤"

Sous un autre angle, je déplore la surinformation dans des affaires politiques et juridiques. Est-ce que les journalistes n’ont pas franchi une ligne aussi dans la vie privée des personnes? N’ont-ils pas franchi une ligne dans la confidentialité des dossiers ? Obtenir des informations globales à partir de source et obtenir presque matériellement les sources sont deux choses très différentes ! Je pense à la surinformation dans le cas de la prise d’otage récente à Trèbes, je pense à la surinformation qui a offert aux lecteurs les propos exacts de l’ancien Président Sarkozy lors de sa mise en examen. Et je pense à tous ceux qui enregistrent tout illégalement s’imaginant vivre dans un Homeland de paranoïa, à tous ceux qui filment dès qu’il se passe quelque chose dans la rue et qui les diffusent sur Internet, oubliant tous ceux qui y figurent dessus.

Dans Argon, les journalistes n’oublient pas que les victimes de la surinformation, ce sont nous, les spectateurs, mais surtout les sujets de ces surinformations…

⇒ Enfin, la surexposition médiatique est le fait de s’acharner sur une personne (pas besoin qu’elle soit célèbre pour parler de surexposition), de passer en boucle les informations à son sujet et la suivre de partout.

Image associée

 

Cette surexposition est irrespectueuse de la vie privée le plus souvent mais elle peut aussi se présenter comme une forme d’harcèlement ou comme une volonté de vouloir à tout prix exposer le malheur d’autrui à la TV. Je repense aux scènes de l’attentat de Nice qui ont été censurées par la suite. Je pense à tous les drames et tous ces journalistes qui le jour même ou le lendemain s’amassent autour de la famille des victimes sans considération aucune pour leur peine, leur deuil. Je crois que c’était l’an dernier aux états unis, lors d’une catastrophe naturelle, une femme avait remis à sa place un(e) journaliste en lui disant de les « laisser pleurer ».  Je pense enfin à la famille de la petite Maelys qui avait exprimé dans un communiqué de presse que les journalistes avaient été une souffrance de plus pour eux.

Et si les journalistes rajoutent de la peine à leur peine, ne risque-t-il pas d’y avoir d’autres drames… suite au prochain épisode d’Argon ! 😉

La surexposition peut aussi se présenter sous une forme vicieuse, perverse avec une surexposition qui enchante certains protagonistes: tueurs, terroristes. Plus ils sont médiatisés, plus leur orgueil gonfle et plus ils se sentent importants. S’ils sont importants aux yeux des médias, ils penseront qu’ils auront la main mise sous toute forme de négociation et ils ne s’en privent pas ( salle de sport privée en prison etc etc!)

 

Résultat de recherche d'images pour "argon drama"

C’est un drama à voir :

  • une belle vision du journalisme, sans héros
  • pas de romance, que des relations très adultes
  • un personnage féminin réservé mais pas culcul
  • des affaires bien menées, émouvantes sans excès de drame
  • un format court qui ne fait pas défaut à la fin
  • un drama simple mais qui fait réfléchir sur des thèmes sociaux actuels
  • des épisodes qui s’enchaînent bien
  • petit détail aussi: les personnages sont habillés avec simplicité, de manière cohérente avec leur métier

 

Publicités

6 réflexions sur “Argon: de la prudence dans la liberté d’expression

  1. Mélinéee

    Bien le bonsoir 🙂
    Ton commentaire est très fourni donc pas grand chose à rajouter…
    Un drama brillant !!!!! Et je suis étonnée qu’aucune team ne l’ait pris en trad., j’en ai parlé mais rien… Pourtant juste 8 épisodes, pas plus…
    Et bien sûr, pour ceux qui le regarderont maintenant, vous reverrez Kim Ju-hyeok avec grande émotion.

    Sinon, tu dis que tu n’as rien à regarder ? Je te conseille fortement MISTY, tu verras, c’est comme Argon, pas de compromis entre presse et pouvoir…. Des acteurs excellents ! Et une histoire d’amour entre adultes intelligents. J’ai adoré ce drama.

    Sinon en ce moment 2 très bons dramas, vraiment je te les conseille vivement, regarde :

    – LIVE : le quotidien des jeunes « bleus » dans la police, il y a un expert (policier) sur chaque épisode, c’est fascinant.
    – My Mister : très particulier, une ambiance « dark » MAIS très bon casting, c’est la première fois que j’apprécie IU et une manière de filmer, les positions de caméra, les champs/contre-champs, l’originalité des plans fixes, ET le montage, rapide furtif ! Vraiment j’adore.

    Le reste c’est assez commun, mais bien sûr j’attends les sous-titres de Something In The Rain impatiemment, j’espère que c’est à la hauteur de Secret Love Affair.

    🙂

    J'aime

    1. Non non en vosta j’en ai plein à regarder dont ceux que tu cites, mais en vostfr non (car en ce moment je tombe presque littéralement de fatigue. Pour Something in the rain je l’ai vu sur un site si tu veux 🙂 en vosta par contre.

      ps: je pense que Argon n’a pas été pris en fansub car licencié.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.